Une masse d’eau est considérée en bon état écologique lorsqu’elle présente l’ensemble des caractéristiques suivantes :

– une quantité d’eau suffisante
– une forme naturelle du lit et des berges
– une bonne qualité physico-chimique de l’eau

La faune et la flore présentes dans les cours d’eau sont les indicateurs du bon état écologique.

Le bon état écologique au niveau du bassin versant du Tarn tarnais

Sur le territoire du SMRT, 34 masses d’eau ont été définies, le Tarn (scindé en 3 masses d’eau) et certains de ses affluents.

Pour le Tarn :

de Trébas à Arthès (masse d’eau n°FRFR313) :

Risque de Non Atteinte du Bon état écologique + Bon état chimique =  Objectif 2021 de bon état écologique

La présence de nombreux barrages ou seuils (obstacles au libre écoulement du Tarn, au transport naturel de ses sédiments et à la libre circulation piscicole) constitue la principale pression qui s’exerce sur cette masse d’eau…

d’Arthès à Gaillac (masse d’eau n°FRFR314B) :

Risque de Non Atteinte du Bon état écologique + Bon état chimique =  Objectif  2021de bon état écologique

La présence de pollutions diffuses agricoles (viticulture, agriculture) ainsi que de rejets industriels et domestiques, associée à la présence de barrages dégradent l’état écologique de la masse d’eau

de Gaillac à Saint-Sulpice (masse d’eau n°FRFR314A) :

Risque de Non Atteinte du Bon Etat + Bon état chimique =  Objectif 2015 bon état écologique

Les principales pressions qui s’exercent sur cette masse d’eau sont la persistance de rejets agricoles, viticoles ou domestiques (Gaillac, Lisle sur Tarn, Rabastens…) ainsi que la présence de quelques barrages.