Des politiques de l'eau...


En 2000, la prise en considération des enjeux de l’eau au niveau européen a abouti à une directive européenne (la Directive Cadre sur l'Eau - DCE) qui impose aux pays membres d’atteindre le bon état écologique pour la majorité des masses d’eau (cours d’eau ou nappes souterraines) d’ici 2015, 2021, 2027.

La DCE (et sa déclinaison régionale dans le SDAGE) est un objectif général ambitieux, atteindre le bon état de toutes les masses d'eau - cours d'eau, lacs, eaux côtières, eaux souterraines - d'ici à 2015, et de  :

• gérer de façon durable les ressources en eau
• prévenir toute dégradation des écosystèmes aquatiques
• assurer un approvisionnement suffisant en eau potable de bonne qualité
• réduire la pollution des eaux souterraines et  les rejets de substances dangereuses
• supprimer les rejets des substances dangereuses prioritaires.

Cet objectif a été traduit, au niveau national, par la Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (LEMA) et le Grenelle de l’Environnement qui prévoit d’atteindre le bon état pour 66% des masses d’eau d’ici à 2015. Les autres bénéficiant d’un report pour 2021, voir 2027 en raison de contextes naturels ou économiques particuliers.


A l’échelle du bassin Adour-Garonne, il est repris par le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux 2010/2015 (SDAGE) qui tient compte de nos spécificités régionales.


Au niveau local, l’objectif d’atteinte de bon état écologique est porté par les SAGE et Contrats de Rivières : le Contrat de Rivière Tarn pour le bassin versant du Tarn tarnais.

 

 

dce au crt
 
 

propulsé par E-majine